Gérard d’Aboville : capitaine

ÉQUIPAGE : capitaine

 

Gérard d’Aboville : créateur de projets fous

« Mais c’est lui le rameur ! » Une description à laquelle le marin a certainement dû s’habituer. En 1980, il traverse l’Atlantique à la rame en solitaire, ralliant Cap Cod aux États-Unis à Brest. Au total : 71 jours de mer pour 5200 kilomètres parcourus. « Je suis parti totalement inconnu des médias et à mon arrivée, c’était un choc de voir toutes ces personnes venues m’accueillir ». Mais, vivre dans le passé, n’est pas son truc. « En 1991, j’ai aussi été le premier à traverser le Pacifique à la rame ». La presse le surnomme donc aisément, « le risque-tout en coquille de noix high-tech ».

Bien que les rames ne fassent ensuite plus partie de ses exploits, le marin ne s’arrête pas là. « En 2006, j’ai intégré le projet PlanetSolar ». Alors co-skipper de ce voyage autour du monde avec pour seule propulsion l’énergie solaire, Gérard raccroche avec son passé de grandes premières. « Être skipper, même si je ne le serai qu’en pointillé, d’une telle expédition pionnière en termes d’énergie, est une expérience qui correspond totalement aux challenges auxquels j’aime me mesurer ! »

 

5 septembre 1945 : naissance à Paris

1980 : première traversée de l’océan Atlantique à la rame, en solitaire, de Cap Cod à Brest (71 jours – 23 heures – 5200 kilomètres)

1991 : première traversée de l’océan Pacifique à la rame, en solitaire, de Chōshi (Japon) aux côtes californiennes (134 jours – 10000 kilomètres)

2006 : devient co-skipper du projet PlanetSolar

2016 : intègre la Fondation Race for Water comme skipper du navire

 

 

“But he’s a rower!” That’s a description that Gérard d’Aboville has surely gotten used to. In 1980 he crossed the Atlantic solo in…