L’île de Sala Y Gomez à vue

Alors que l’île de Sala Y Gomez est à vue de Race for Water, Annabelle Boudinot nous envoie quelques nouvelles :

« En transition

La température change et la vie autour de nous aussi !
Il y a encore une semaine nous étions entourés d’oiseaux marins du type Albatros, Petrel et la Fardela de Juan Fernandez. Depuis quelques jours sont apparus les frégates et les pailles en queue. Ces oiseaux sont signes de terre ; en effet, quand les uns parcourent les océans et ne reviennent à terre qu’une ou 2 fois par an, les autres reviennent quotidiennement sur l’île.

Dans l’eau, nous avons aussi observé des changements. Nous sommes passés d’une température de de 15°C en quittant Concepcion, à presque 20°C aujourd’hui.
Les physalies sont apparues, organismes bizarres de la catégorie des planctons. Il s’agit de 3 organismes qui cohabitent ensemble constituant une poche qui flotte en surface (et dérive avec le vent) avec des longs filaments qui font très mal si on s’y frotte !
Il y a 2 jours, nous avons pêché notre première dorade coryphène ! Elle a vite été débitée en sashimi !

Ce matin, nous approchons de l’île de Sala Y Gomez, une réserve pour les oiseaux. »

Surveillés par Annabelle, Martin Gavériaux et Anne Le Chantoux sont partis en reconnaissance de l’île sur laquelle Diego Alonso Valverde Labarca, scientifique chilien de l’Université Catholique du Nord (UCN), va effectuer des observations d’oiseaux.

Copyright photos : Margaux Chalas.