En approche de l’île de Robinson
Race for Water est en approche de l’archipel de Juan Fernandez et de l’île de Robinson, qu’il devrait atteindre dans les prochaines heures.

Anne le Chantoux, matelot du bord : « C’est deux derniers jours, nous avons eu du vent moyen de 25 à 30 noeuds, avec une mer assez agitée.

Des conditions trop dangereuses pour mettre à l’eau le filet Manta mais Diego, le scientifique chilien qui nous accompagne jusqu’à l’ile de Pâques, a tout de même pu effectuer son observation des oiseaux. Il reste environ 8h en passerelle à épier l’océan à la recherche d’oiseaux marins.

La mer est en train de se calmer petit à petit. Notre vitesse moyenne pendant ce convoyage aura tout de même été de 5 noeuds, fort agréable comparé au 2 noeuds entre Lima et Valparaiso. 

Aujourd’hui, au coucher de soleil, nous avons eu la compagnie de baleines. Elles étaient juste à côté de nous pendant une quizaine de minutes, à nager près de Race for Water… joli spectacle ! »