La science à bord

 

 

Établi en 2011, JPI Oceans est un programme stratégique de coordination sur la recherche marine ouvert aux états membres européens et aux pays associés. Parmi les initiatives conjointes lancées par JPI Oceans, le programme « Ecological Aspects of Microplastics » regroupe 4 projets autour des micro-plastiques dont EPHEMARE (coordonné par Ricardo Beiras) et WEATHER-MIC (coordonné par Annika Jahnke et Hans Peter Arp).

 

 

Mené par Dr Annika Jahnke (UFZ Leipzig, Allemagne) et Dr Hans Peter H. Arp (NGI, Norvège), le projet WEATHER-MIC vise à comprendre le vieillissement des micro-plastiques en milieu marin afin de mieux appréhender leurs interactions avec ce même milieu.

Équipe : Mr Hans Peter Arp, chercheur au Norwegian Geotechnical Institute et d’autres scientifiques (jusqu’à 4) viendront à bord de Race for Water pour effectuer des échantillonnages

Échantillonnage : Sédiments / Eau / Plancton échantillons

Zone de prélèvement : échantillonnages réalisés à Cuba avec 3 scientifiques du NGI et 6 scientifiques cubains menés par le professeur Carlos Alonso-Hernández du Centro de Estudios Ambientales de Cienfuegos (CEAC).

 

 

Dirigé par le Professeur Ricardo Beiras (Université de Vigo, Espagne), le projet EPHEMARE étudie quant à lui les effets écotoxicologiques des micro-plastiques sur les écosystèmes marins (pélagique et benthique).

Équipe : Des scientifiques de l’Université de Vigo (Espagne), de l’Université de Marche (Italie), de l’Institut CNR-ISMAR (Italie), de l’Université d’Antwerp (Belgique) et l’Université de Bordeaux (France)

Échantillonnage :  Eau de surface / Plancton / Poissons (organismes marins) / Sédiment

Zone de prélèvement : échantillonnages réalisés aux Bermudes et en Guadeloupe sur 2 sites d’expositions différents

 

Le projet Plankton Planet a pour étude de prendre le pouls de la biodiversité planctonique et de la santé de nos océans sur des échelles spatio-temporelles pertinentes à travers une océanographie innovante et citoyenne à la voile. Porté par des chercheurs du CNRS et de l’équipe Tara-Océans, des navigateurs citoyens récoltent du plancton marin au cours de leur navigation. Ces échantillons sont ensuite analysés par des experts internationaux en océanographie.

Coordinateurs du projet : Colomban de Vargas (Directeur de recherche chez Roskoff et ‘Plancton Planet’ (Directeur de projet), et Calixte Berger (responsable du programme Planton Planet)

Nature de l’étude : Possibilités d’imagerie à bord du navire Race for Water

Zone d’études : Zone oligotrophique

Equipe : Jusqu’à 6 scientifiques à bord pendant 3 à 4 semaines. Projet à mettre en œuvre – 2017 (missions sur le terrain prévues en 2018)

 

Prélèvements de particules de plastique par l’équipe Race for Water du Chili à la Polynésie Française pour le projet « Plastisphère » en 2018

Un projet scientifique volontaire sera mené à bord du navire Race for Water dans le cade du projet « Plastisphère » de Dr. Linda Amaral Zettler et de Dr. Erik Zettler, tous deux chercheurs au NIOZ, l’institut royal néerlandais de recherche marine.

Ce projet vise à explorer les communautés associées aux plastiques dans le Pacifique sud est, une zone encore peu échantillonée en terme de pollution plastique. Le projet « Plastisphère » se concentrera sur des analyses de l’ADN des organismes fixés sur les particules de plastique afin de déterminer toute la communauté microbienne vivant sur ces morceaux de plastique. L’équipe Race for Water collectera un ensemble de données pour contribuer à ce projet à travers des prélèvements qui seront réalisés lors de sa traversée du Chili à la Polynésie Française. Les échantillons collectés seront conservés à bord avant d’être analysés au NIOZ.

Articles liés à la Science :

Race for Water embarque pour une nouvelle étude : la plastisphère

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer